Guide choisir une chemise

Le guide pour choisir une chemise pour homme

Les hommes, les vrais, maîtrisent leurs armes. Le costume est devenu l’armure des temps moderne, et la chemise, l’emblème du vestiaire masculin. Autant apprendre à les maîtriser…

Dans la vie professionnelle, nous faisons tous des choix. Mais parfois, l’environnement hostile qui nous sert de lieu de travail nous impose des épreuves, et nous sommes nombreux à affronter quotidiennement la dictature des 3 C. Les 3 C ? On parle évidemment du triptyque « Costume – Chemise – Cravate ». Pas de panique, Kool Stuff est là pour t’aider, toi, derrière ton bureau, à choisir une chemise sans en faire trop ni te ruiner, et pour nous épauler, on a invité un spécialiste : Stéphane de Menscode.

Dans une chemise choisie avec goût, on se sent fort, confiant et élégant. Oscar Wilde disait : « L’élégance se concentre dans la chemise. ».

Trop d’hommes ratent des opportunités parce qu’ils ne maîtrisent pas les fondamentaux. Il n’y a pourtant pas de piège. L’expérience vient avec la pratique, il suffit d’oser. L’un des nombreux avantages de la chemise est qu’elle est rarement vulgaire (sauf les chemises Dragon Ball Z qu’on croise l’été sur les marchés). Elle convient en toutes circonstances. Encore faut-il savoir la choisir. Avec les conseils qui suivent, vous devriez pouvoir vous en tirer avec classe. On vous propose même des bons plans en fin d’article. Vous n’aurez plus la moindre excuse si vous avez une chemise affreuse et une dégaine de ringard…

Bien choisir une chemise pour homme : la coupe

 

le chemiseur

Qu’importe la marque, ce qui compte c’est la coupe !

Tout d’abord, il faut choisir la coupe que l’on souhaite porter en fonction de son gabarit :

  • La coupe droite : où la couture qui va de l’aisselle à votre hanche est rectiligne. C’est une coupe avantageuse pour les hommes, les vrais, qui savent profiter de la vie et qui ont un peu d’embonpoint. Pour les hommes, les vrais, plus longiligne, cette coupe n’est pas idéale à cause de son effet « parachute » désastreux.
  • La coupe ajustée : c’est sans doute la plus moderne et celle qu’il vous faudra rechercher. Elle porte des noms différents en fonction du fabricant, fiez-vous donc plutôt à la forme qu’à l’appellation. Quand vous posez la chemise boutonnée à plat, la ligne qui court de l’aisselle à la hanche doit former une légère courbe. C’est la garantie que la chemise soulignera votre silhouette et vous mettra à votre avantage.
  • La coupe cintrée : contrairement à une idée reçue, le cintrage n’est pas une coupe à proprement parler. Il s’agit simplement d’une retouche mineure qui consiste à « pincer » le tissu pour que la chemise épouse bien la courbe de votre dos. Toutes les boutiques sérieuses devraient proposer cette retouche à la demande du client.

Choisir une chemise : La coupe

Attention : dans tous les cas, la chemise ne devra pas coller à votre peau. Il faut lui laisser de l’espace pour s’exprimer. Si une chemise vous boudine (des « X » apparaissent au niveau des boutons inférieurs) ou au contraire, si il y a un excès de matière important sous les bras, alors la coupe ne vous convient pas… On en parlait déjà dans le fameux top 5 du mauvais goût.

 

Bien choisir une chemise pour homme : la taille

 

Choisir une Chemise : Alain Figaret

La chemise est un vêtement structurant qui vous mettra naturellement en valeur, à condition de respecter certaines règles. Une chemise en prêt-à-porter bien coupée vaudra toujours mieux qu’une liquette hors de prix, mais mal taillée. Pour être sûr que la chemise vous aille parfaitement, il y a 4 éléments à vérifier impérativement (vous pouvez, pour vous aider, utiliser notre guide des tailles pour hommes).

 

Les 4 éléments à vérifier pour bien choisir une chemise

 

    • Epaule : la couture doit tomber sur le petit os situé à l’extrémité de l’épaule. Si elle dépasse de plus d’un centimètre, alors la taille est mauvaise.

 

    • Pectoraux : une fois boutonnée, la chemise doit laisser un peu d’aisance au porteur. Si un « X » trop marqué se forme au 3ème bouton, alors la chemise est trop petite.

 

    • Poignet : bras détendu, la manchette doit se placer entre la pointe de l’os du poignet et la 1ere articulation du pouce. Pour les hommes qui ont de grandes mains, cela représente environ 4 cm de battement. C’est très largement suffisant pour bon nombre de marques. Sinon, changez de chemise ou demandez une retouche.

 

    • Col : une fois le col fermé, il doit être possible de placer 2 doigts dans l’encolure. Si on peut glisser 3 doigts, c’est que le col est trop grand, si on ne peut y glisser 2 doigts, c’est que le col est trop petit et vous allez avoir du mal à respirer.

 

Si l’un de ces éléments tombe, mal alors inutile d’insister, il te faudra changer de taille, voire même de marque. Car après tout, il y a peu de chance que tu sois le mannequin qui a servi de modèle à la création de cette chemise. N’écoute pas le discours commercial du vendeur. Dans la boutique de Menscode, un client ne ressort pas avec une chemise qui ne respecte pas ces règles. Attention également à ne pas ressembler à ça :

Manu en mode bogoss

Bien choisir une chemise pour homme : le style

 

hast - choisir une chemise

 

« de gustibus et coloribus non disputandum » soit « les goûts et les couleurs ne se discutent pas »… Mais en fait, si. La règle de base, c’est de rester classique. « Stay classy, Stay classic ». Chacun est libre, certes, mais le mauvais goût a tout de même des critères objectifs, on le verra plus bas… En attendant, pour être certain d’avoir un style approprié, il y a plusieurs éléments à prendre en compte quand on choisit une chemise, notamment le type de tissage, les couleurs et motifs, le col, les boutons et le boutonnage, et, enfin, les manchettes. On illustrera plus tard les combinaisons de ces éléments en fonction du style souhaité.

Les éléments du style d’une chemise pour homme

Les tissus

Les tissus des chemises ont une importance capitale dans sa tenue et son usage.

Pour en savoir plus, le blog de Men’s Code explique parfaitement bien les différents tissages.

En fibre naturelle, artificielle ou synthétique, en armure toile, sergé ou satin, cela peut sembler complexe, mais pour résumer :

  • En été, pensez à un tissu en popeline, en zéphyr ou en fil-à-fil qui sont assez légers et respirants ;
  • En hiver, pensez à une chemise en twill, en chevron, en pinpoint ou en oxford.

Les Couleurs & Motifs

Pour le choix des couleurs, restons simple. Le vestiaire d’un homme, un vrai, doit au moins comporter 2 classiques avant d’envisager quelques excentricités de bon goût :

  • Une chemise blanche
  • Une chemise bleu clair

Pour la suite, et pour rester dans les classiques, les couleurs doivent rester sobres et de bon goût en fonction de l’usage. Evitez donc les couleurs trop flashy et limitez-vous à 2 couleurs par chemise (le blanc est un joker).

Pour le choix des motifs, la simplicité prévaut encore. Il y a des grands motifs classiques :

  • L’uni : Il a l’avantage d’être sobre, mais peut vite devenir trop routinier si vous ne portez que ça. Cela reste le plus formel des motifs, il est donc à privilégier pour les grandes occasions.
  • Les carreaux : De façon générale, plus le carreau est gros, plus la chemise sera « casual ». Un vichy reste un motif acceptable avec un costume ; au-delà, on verse dans le tartan décontracté, voire dans la bonne chemise de bûcheron.
  • Les rayures : Elles restent un classique pour donner un peu de « relief » à une tenue, tout en restant élégant. Peu « tendance » actuellement, elles offrent pourtant un univers très riche. Comme pour les carreaux, plus le trait sera gros, plus le style sera décontracté.
  • Les pois : Soyez sobre et évitez les gros pois bien lourds pour rester raffinés.
  • Le paisley : Ce motif, aussi appelé « cachemire », est considéré comme le 5ème motif. En pratique, il est peu représenté aujourd’hui, et on aura plutôt envie de le ranger avec tous les autres dans la case : motif de chemise du samedi soir.

Choisir une chemise - Les différents motifs de chemises

Le guide pour choisir une chemise

Peu de risque avec ce modèle : un tissu Vichy bleu très basique, un col semi-cutaway d’une bonne tenue et très polyvalent, des boutons discrets, des poignets sobres et élégants. Une chemise facile à associer avec un costume ou un jean.

Le col

C’est le premier, par ordre d’importance, des éléments se rapportant à votre morphologie. Il existe de nombreuses variations de col de chemise :

Choisir une chemise - Les différents cols de chemises

Retenez deux choses :

  • Premièrement, le col doit globalement arriver à la moitié de la hauteur de votre cou. C’est ce rapport qui va contribuer à donner la meilleure image de vous en valorisant vos proportions.
  • Deuxièmement, l’écartement des pointes de col va déterminer le nœud de cravate que vous devrez lui associer. Un col français accueillera de préférence un nœud simple. Avec un col italien, privilégiez un nœud Windsor.

Dernier détail, la rigidité du col contribue au style de la chemise. « On juge une chemise à son col et un homme à sa chemise » (Madeleine Ferron). Plus il sera souple, plus la chemise paraîtra décontractée et inversement.

 

Les boutons

Ils ont un pouvoir de personnalisation intéressant. Pour l’essentiel, plus la chemise sera formelle, plus les boutons seront discrets et précieux. Il en existe, en effet, dans toutes les matières possibles, du plastique à la nacre, en passant par le bois.

La fonction du bouton étant de lier entres elles deux pièces d’étoffe, ne surmultipliez par leur nombre inutilement. Évitez également les coutures en parallèle, peu résistantes.

Associés aux poignets mousquetaires, ils permettent d’accessoiriser facilement une tenue. Pour les hommes les plus élégants, ils sont aussi l’occasion de faire des rappels discrets.

 

De façon générale, vous prendrez moins de risque en préférant des boutons ronds dans des coloris neutres.

Choisir une chemise - Boutons de chemises

 

Les manchettes

Mis à part le cas des poignets mousquetaires, vous aurez assez peu de choix en prêt-à-porter. En effet, elles constituent avant tout une variation mais impacteront assez peu sur le style de votre chemise.

 La gorge de boutonnage

C’est ainsi que l’on nomme l’ensemble des boutonnières. On en compte classiquement 3 sortes :

  • la gorge classique : la plus courante ;
  • la gorge cachée : plus discrète ;
  • la gorge américaine : considérée comme plus décontractée.

Choisir une chemise - Les différentes gorges de chemises

Pour aller plus loin : les détails qualitatifs

Ils caractérisent l’attention portée à la confection d’une chemise ; et à qualité égale, ce sont eux qui font la différence.

  • Les baleines de col amovibles : Elles deviennent incontournables pour toute chemise décente. Elles remplacent avantageusement les vielles pointes boutonnées et garantissent que le col restera bien en place sous la veste.
  • La dernière boutonnière à l’horizontale : Elle est un gage de solidité puisque c’est sur cette dernière que s’exerce la pression la plus importante au cours de la journée.
  • Les hirondelles de renfort : Comme pour la boutonnière, elles préservent la chemise d’une déchirure le long de la couture latérale, entre le pan avant et le pan arrière.
  • Les coutures : Sans rentrer dans les détails, les coutures réalisées à la main offriront à votre chemise une meilleure tenue, une qualité supérieure, et une esthétique incomparable. On peut citer la couture en flèche ou patte de poule (« zampa di gallina ») pour les boutons, le « travetto » pour la patte de boutonnage de la manche. Les coutures anglaises caractérisées par leur discrétion sont également un atout, de même que le nombre de points au centimètre.

Pour aller plus loin : les détails d’agrément

Ces derniers n’ont pas de vocation stylistique, mais peuvent présenter une utilité pour son porteur. Citons :

  • les broderies ;
  • les poches poitrine ;
  • les languettes (que l’on nomme parfois, à tort, épaulette) ;
  • les coudières.

Quelle chemise pour quel style ?

Certains tissus se prêtent mieux à telle ou telle utilisation. On peut décomposer les styles en fonction de leur usage :

  • Le style formel : C’est classiquement celui d’une chemise de costume. Il regroupe les modèles de cérémonie et les modèles plus courants. En général, vous choisirez ce style pour aller travailler au bureau. Les chemises les plus formelles sont unies, mais avec un peu de pratique, vous en viendrez vite à casser la routine en portant des chemises rayées ou à carreaux. Pas de place pour les fioritures cependant, ces modèles n’ont pas de bouton aux pointes de col, pas de poche poitrine et pas plus de 2 couleurs. Si la chemise couvre à peine les fesses, alors la longueur sera suffisante pour tenir bien en place dans votre pantalon. Ce genre de chemise est très largement réalisé dans deux types de tissages, la popeline (très lisse, parfaite pour l’été) et le twill.
  • Le style casual : Signifiant « décontracté », il s’applique globalement au reste des chemises. On peut citer le style preppy, dont la chemise iconique est en oxford à pointes boutonnées. On retrouvera aussi dans cette catégorie les chemises à manches courtes (un peu ringardes), celles à poches poitrine, ainsi que les chemises de bûcherons. On reconnaît facilement ces modèles au fait qu’ils sont plus courts que les précédents pour être portés par-dessus un pantalon. Citons les tissages en oxford, en chambray et la flanelle, ainsi que les motifs tartans qui sont très représentatifs de cette catégorie.
  • Le style casual-chic : Il peut être considéré comme un intermédiaire entre les deux premiers. Il reprend les codes du premier, mais explore l’univers plus riche du second. Ces chemises, plus fantaisies, trouvent désormais facilement leur place dans des tenues de tous les jours. Vous trouverez un bel éventail chez Men’s Code si vous souhaitez en porter le week-end. En soirée, elles peuvent aussi être du meilleur effet. Avis aux amateurs !
  • Le style décalé : Pour ne pas dire autre chose… On retrouve ici les chemises hawaïennes ou à imprimé dragon du plus mauvais goût. Autant dire que je vous déconseille ces modèles en dehors des soirées costumées.

En résumé :

  • Apprenez à reconnaître une coupe qui vous convient, et connaissez votre taille (pour la connaitre : http://www.kool-stuff.fr/guide-des-tailles-homme/) ;
  • Restez sobres, appuyez vous d’abord sur des basiques : chemise bleue et blanche unie ;
  • Fuyez les cols lâches, les imprimés excentriques et les boutons flashys ;
  • Apprenez à reconnaître les tissus qualitatifs et les détails de confection en les touchant.

Et rappelez-vous que l’élégance masculine se caractérise par sa discrétion. Le raffinement se joue dans le détail et non dans l’excentricité. Il reste enfin un dernier point d’importance à assimiler …


Les choses à ne pas faire pour avoir du style :

  • Le combo du mauvais goût : col à fleur et format double bouton

Bien choisir une chemise pour homme : le prix

Le prix dépend essentiellement de deux facteurs : la matière première et la façon (ou lieu de fabrication finale). Mais finalement, le plus intéressant reste le rapport qualité/prix qui garantit d’éviter les deux pièges suivants :

  • à moins de 50 €, la majorité des chemises sur le marché sont faites pour durer 6 mois. Oui, à ce prix il n’y a peu de miracle ;
  • à l’opposé, on a des chemises plus qualitatives, mais on risque de payer aussi la marque et l’excellent service marketing …

A titre indicatif, on peut trouver d’excellentes chemises entre 50 et 150€, et pour certains classiques intemporels, il faut savoir investir un peu plus si besoin.

 Quelles marques de chemise acheter ?

Chez KoolStuff on a plusieurs adresses :

Le chemiseur pour des chemises sur mesure. Une interface bien pensée, et une vraie expérience dans la création de sa chemise, avec des sélections de tissus de bonne qualité. 120€ la chemise, un peu cher, mais ça vaut le coût.

Gant, la marque américaine qui s’est batie une réputation sur les chemises blanches.

Swann & Oscar également pour des chemises sur mesure d’excellente qualité.

T.M.Lewin, le spécialise anglais de la chemise à petit prix. Avec leur offre promotionnelle à 130 € (sans les frais de port), vous pouvez choisir 5 modèles avec des matières et des coloris différents. Bon, évidemment, à ce prix, la qualité est minimale mais honnête, et ils restent imbattables. Le point négatif, c’est que leur site est en anglais et que les tailles y sont exprimées en unité anglaise. Avec de la pratique, on s’y habitue.

Hast, une jeune marque qui cumule les bons points. En plus d’avoir l’avantage d’être française, elle propose plus de 200 modèles dans 3 coupes (ajustée, extra-ajustée, manches longues), 2 cols (français et italien) et tous les styles (cérémonie, formel, casual, décontracté). Les tailles vont du 35 au 45.

Article co-rédigé par Kool Stuff & Men’s Code.

Commentaires