Best ofCULTUREMusique

Album rap : Top 10 des meilleurs albums de rap français

By 26 août 2015 Pas de commentaire

Comment passer à côté du rap ? Le courant qui vend désormais le plus en France. On est désormais obligé de  reconnaitre à ce courant son inventivité et sa popularité. Chez Kool Stuff, on aime le rap et on se permet de faire une liste non exhaustive des meilleurs albums rap.

Top 10  album rap français

Doc Gynéco – 1ère Consultation (1996)

Album Rap français : Doc Gyneco - Premiere consultation

800 000 albums vendus bordel….un des 1ers albums de rap français aux sonorités West Coast alors que tout le rap français ne semble jurer que par New York à cette époque. Le seul type capable de sortir un classique à 22 balais tout en étant complétement défoncé. Un album qui parle de meufs, de seufs, de foot, de soleil… Allez Bruno, on te pardonne tes choix politiques douteux.

IAM – L’école du micro d’argent (1997)

Album Rap français : IAM - L'école du Micro d'Argent

LE classique du Rap Français : 1,6 millions d’albums vendus. Disque d’or en une journée. Un paquet de singles. Un morceau de 9 minutes pour conclure l’album (morceau classé N°1 du rap Français par le site abcdrduson.com). Un album refait en entier car la 1ère version ne plaisait pas aux membres du groupe. Une seule question après avoir écouté cet album : qu’a voulu dire Freeman dans ce qui restera la punchline la plus WTF de l’histoire du Rap Français  « les sales flics chez nous se prennent des coups de Predator Kick, fixe ou je te mystifie comme un Twix » ???

NTM – Suprême NTM (1998)

Album Rap français : Suprême NTM

3 ans après le succès de Paris sous les Bombes et un procès retentissant (« 2 mois de sursis, 5 barres d’amende on est condamnés »), le duo dionysien revient pour ce qui sera son dernier album rap. Un hymne en hommage au 93 (Seine-Saint-Denis style), un son pour les clubs (Ma benz) et dont le clip sera censuré, des sons plus sérieux (Laisse pas trainer ton fils, Pose ton gun), un solo de Kool Shen qui marquera les esprits (That’s my people sur une instru de Sully Seffil !) et vous obtenez surement le meilleur album du groupe. S’en suivra une tournée d’anthologie puis la séparation du groupe avant une reformation pour une nouvelle tournée en 2008.

Arsenik – Quelques gouttes suffisent (1998)

Album Rap français : Arsenik - Quelques gouttes suffisent

1998, le meilleur cru du rap français avec un classique sortant quasiment chaque mois. Les frangins de Villiers-le-Bel marqueront le mois de Novembre pour leur part. Plusieurs missiles scud sur cet album rap :

–          « L’argent n’a pas d’odeur mais la femme a du flair »

–          « Un gars à la hauteur c’est rare comme une p*** à son compte »

–          « L’espoir fait vivre mais ceux qui vivent d’espoir meurent de faim »

–          « Les vrais amis se font rares comme les pucelles rue Saint-Denis »

le meilleur rappeur de France sur 16 titres+ le croco Lacoste démocratisé en banlieue=assurément la meilleure combinaison de l’année 1998 devant le 4-3-1-2 de Aimé Jacquet durant la coupe du monde.

Lunatic – Mauvais Œil (2000)

Album Rap français : Lunatic - Mauvais OEil

1er et dernier album du duo Booba/Ali. Le groupe de rap se paiera même le luxe d’obtenir un disque d’or tout en restant en indépendant. Un album clairement influencé de touches Mobb deepiennes, le côté plus posé de Ali (« Né pour amener ma part de progrès ») fait face au côté plus incisif de Booba (« Ça sent l’génocide comme l’autopsie d’un Tutsi”). Bref un gros classique qui nous fait oublier la carotte du Black Album sorti en 2006 alors que Booba avait déjà quitté le groupe.

Sniper – Du rire aux larmes (2001)

Album Rap français : Sniper - Du rire aux larmes

1er album qui révèlera le trio de Deuil-la-Barre (désolé on compte pas DJ Boudj qui lâche 3 scratchs dans l’intro). 1er album mais aussi premiers démêlés avec la justice avec le morceau La France. Le point culminant de cet album sera le clash Aketo vs Tunisiano et pour nous le vainqueur c’est bien Aketo ! Juste les mecs, soyez plus discrets lorsque vous ramenez des groupies en backstage…

FF – Art de rue (2001)

Album Rap français : FF - Art de rue

2ème  album du groupe après le très très lourd « Si dieu veut… ». Le groupe revient plus vénère que jamais, sur des instrus de Pone toujours plus speed. Le trio Luciano/DonChoa/Sat est au top sur les 17 titres (on zappe Menzo qui est à la rue sur tous les titres). Un des albums que tu as surement écouté, ré-écouté voire saigné sur un vieux CD verbatim qui a dû finir rayé à force. Un album qui sera le début de la fin pour le groupe car la plupart des projets solos étant décevants et surtout avant le dispensable « Marginale musique » qui pue la défaite.

Mafia K’1 fry – La cerise sur le ghetto (2003)

Album Rap français : Mafia K-1Fry - La Cerise sur le Ghetto

Du rap de banlieusards bien sale comme on l’aime. Fais mater le clip de « Pour ceux » à tonton René qui vit dans son village perdu et tu peux être sûr que le lendemain il prend sa carte au Front National. Un album rap porté principalement par Rohff et Rim-k quand les deux se parlaient encore et surtout quand Rohff faisait de la bonne musique. Avec DJ Mehdi (RIP) aux manettes, le 94 a sorti ce qu’il avait de plus lourd en stock.

Booba – Ouest Side (2005)

Album Rap français : Booba - Ouest Side

Booba clôture la 1ère phase de sa discographie avec son 3ème album solo. Ce sera son album le plus vendu avec 300 000 exemplaires écoulés. Animalsons a eu une grosse influence sur cet album rap avec 6 prods sur les 16 pistes de Ouest Side. Notamment les deux gros titres “Garde la pêche” et “Boulbi”. Du gros rap sans thème, un gros featuring avec Akon, un sample efficace de Renaud sur Pitbull et Booba nous lâche un des plus gros classiques du rap français.

Seth Gueko – Bad Cowboys (2013)

Album Rap français : Seth Guecko - Bad Cowboy

3ème album du professeur punchline qui continue de dégouliner sur le pe-ra comme du coulommier. Le Mc de St-Ouen l’Aumone se paye le luxe d’inviter la crème de la beauferie (Bigard, Norbert de Top chef). Le tout en déversant une tonne de punchlines aussi crades les unes que les autres « T’es belle comme une fleur, je te fais une golden shower », « Je vais m’tailler la queue en triangle, ils vont chier du Toblerone”. A zapper aboslument, le feat foireux avec Soprano. Malgré un succès mitigé par rapport aux autres albums de ce top, Seth Gueko a balancé un gros album. Un vrai univers de cowboys, de “dernier punk” et une direction artistique bien menée en espérant qu’il obtienne un succès de vente, un jour, qu’il mérite.

A lire également : Album rap : Top 10 des meilleurs albums de rap US

Commentaires