Best ofCaféLIFESTYLETutoriel & How-to's

Comment faire un bon café filtre ?

By 10 octobre 2018 Pas de commentaire
Comment faire un bon café filtre

Faire un bon café filtre est la garantie d’une journée qui commence bien.

Malgré ce que ce que l’on peut dire, il n’y pas une unique façon de prépaper et de boire son café filtre. Vous pouvez utiliser une cafetière à horloge, en prendre un à la volée dans un coffee shop ou prendre le temps de préparer une tasse avec une Aeropress chaque matin. Chaque méthode a ses qualités et ses défauts.

Le principal inconvénient de faire un bon café filtre est que cela prend du temps. Une petite dizaine de minutes.

L’avantage de faire un bon café filtre est double.

D’une part, on déguste un excellent café en faisant ressortir ses arômes et son caractère. Des notes de chocolat au caramel ou des goûts plus fruités voire une plus grande amertume, c’est aussi ce que l’on cherche quand on s’intéresse au café : comprendre les spécificités d’une région et d’un grain. Une fois que l’on maîtrise la façon de faire, le passage chez le torréfacteur est plus intéressant et engageant dans la dégustation.

D’autre part, la routine matinale que l’on peut avoir lors de la préparation du café s’intègre dans un rituel qui va nous donner de l’énergie grâce à la caféine mais qui est aussi relaxant quand on le perpétue chaque matin. Mesurer, Broyer, Chauffer & Brasser. Cela devient mécanique et surtout cela aboutit sur une excellente tasse de café… quand c’est bien maîtrisé.

On a donc écrit ce guide étape par étape pour faire un bon café filtre simplement. A vous d’ajuster ensuite selon vos préférences.

Le matériel nécessaire pour faire un bon café filtre

Avant de parler des différentes étapes, autant ne pas négliger le matériel adéquat pour faire un bon café filtre. Tout n’est pas obligatoire mais dans un monde idéal, tous les éléments sont nécessaires. On a listé quelques-unes des meilleures options pour chaque produit même si on l’espère vous avez déjà une partie du matériel.
Comment faire un bon café filtre - le matériel

1 – Une cafetière “Dripper”

Pour faire un café filtre, il nous faut soit une cafetière à filtre assez classique soit un “dripper” à col V. L’avantage des “drippers” est qu’ils sont abordables pour tous. Il n’y a donc plus aucune raison de continuer de boire encore du mauvais café soluble.

Les meilleures cafetières “dripper” :

2 – Une bouilloire

On peut toujours faire chauffer de l’eau avec une casserole mais on ne va pas se mentir, une bouilloire, idéalement à col de cygne, est bien plus pratique. Le débit est plus limité et permet de contrôler le versement. Certaines ont un thermomètre, d’autres sont électriques voire les deux.

Les meilleures bouilloires pour faire un bon café filtre :

3 – Du bon café

Rien de mieux que d’avoir un bon torréfacteur de quartier mais on trouve également quelques marques en ligne intéressantes à connaître voire à tester.

Quelques références de café en ligne :

4 – Une balance

Pas indispensable…au départ, parce qu’elle le devient rapidement quand on veut faire les choses correctement.

2 des meilleures balances à café :

5 – Un moulin à café

Si on achète le café directement en grain, ce qui est meilleur pour sa conservation, un moulin à café est alors indispensable dans le matériel à avoir. Il peut être manuel ou électrique mais plus le café est fraichement moulu, meilleur il est.

Les meilleurs moulins à café :

6 – Des filtres

Si on en a plus, on peut se débrouiller avec des serviette en tissu. Les filtres vont dépendre de la marque utilisée en général.

Les marques de filtre :

Les étapes pour faire un bon café filtre

Cela parait assez simple de faire du café filtre et ça l’est. Néanmoins faire du bon café est plus subtile et au-delà d’avoir le bon matériel, il faut également respecter les différentes étapes et les quantités. Car, oui, faire du bon café c’est avant tout appliquer la bonne recette.Comment faire un bon café filtre - les étapes

1 –  Faire chauffer l’eau

Elle semble évidente mais comme on peut aussi faire un “cold brew”, précisons que la 1ère étape est de faire chauffer l’eau.

Quelques précisions sur l’eau elle-même :

  • Idéalement l’eau utilisée doit être très peu minéralisée. L’eau doit donc soit être filtrée avec une carafe Brita par exemple ou une eau de montagne comme la volvic peut également faire amplement l’affaire.
  • Concernant la température, elle est idéale pour l’infusion du café entre 90 et 95°C. C’est à dire légèrement avant l’ébullition ou après avoir laissé reposé quelques instants l’eau portée à ébullition.
  • La quantité d’eau à chauffer pour le café est idéale à un ratio de 16 pour 1 soit 160mL d’eau pour 10g de café. On y reviendra au moment de verser l’eau.

2 – Peser le café et le moudre

Une fois que l’eau commence à chauffer, il est temps de peser et de moudre le café. Si vous n’avez ni balance ni moulin à café, une cuillère à soupe bien bombée de café moulu correspond à 10 grammes.

  • Pour le poids, on en a parlé et pour une tasse de 200-250mL il faut idéalement entre 12,5g et 16g de café.
  • Pour la mouture, c’est également une question de goût mais pour les cafetière “dripper” à col V, une mouture “moyenne” voire “moyenne fine” est le compromis adéquat entre goût et caféine.

3 – Rincer le filtre et ajouter le café moulu dans le filtre

Avant d’y introduire le café moulu, il faut bien penser à rincer et humidifier le filtre. Cela permettra au café d’accrocher et à l’infusion de commencer de façon plus uniforme.

4 – Verser l’eau chaude au fur et à mesure

Ca se fait en 2 étapes et là encore la balance a encore son importance pour la mesure de la quantité (Rappel sans doute inutile mais 1g sur la balance est égal à 10mL).

  • La 1ère phase consiste à verser de l’eau pendant 15 secondes avec la moitié de l’eau à verser et de laisser infuser pendant 30 secondes.
  • La 2nde phase est celle où l’on complète le versement de l’eau en versant en cercle afin de “gratter” le café sur le côté jusqu’à compléter le ratio eau/café (16:1).

5 – Servir, profiter, améliorer

Une fois toute ces étapes terminées, il est temps de déguster ce café et d’apprécier ses arômes et bienfaits. C’est aussi le moment de noter si on l’apprécie comme il est ou s’il faudra l’améliorer dès le lendemain matin. Que ce soit par le changement de mouture, le grammage ou la quantité d’eau par exemple.