Best ofSTYLE

8 paires de baskets en toile pour les hommes, les vrais

L’été et les vacances approchent, ce sera donc bientôt le moment de ranger ses chemises et ses Richelieu, et d’enfiler t-shirts, bermudas et baskets en toile. Kool Stuff a cherché pour toi quelques idées de paires de tennis pour te promener et chiller au soleil, en ville ou sur la plage.

Les grands classiques des baskets en toile

 

La G2 de Spring Court (69€)

Baskets en toile - Spring Court 3

La Spring Court a été inventée en 1936 par Georges Grimmeisen, joueur de tennis. Avec son épaisse semelle ventilée en caoutchouc, la Spring Court a été adoptée par les joueurs pros et amateurs sur terre battue, et a régné sur les courts de tennis, et en dehors, jusqu’à la fin des 70’s. Et ça fait toujours plaisir, Spring Court est une marque française, née dans le XIXème arrondissement de Paris.

La G2, comme tous les modèles de la marque, se distingue par sa semelle brevetée, avec les trous apparents, permettant une ventilation exceptionnelle des pieds. Rien de mieux pour affronter la canicule.

La 2750 de Superga (59€)

baskets en toile - Superga

La célèbre paire de chaussures italienne a été créée en 1911 par Walter Martiny pour sa femme, amatrice de tennis (encore), afin de lui fournir des chaussures confortables et adéquates à la pratique de son sport préféré (si c’est pas mignon). Ce fabriquant de bottes en caoutchouc produit ainsi sa première paire de baskets en toile, avec sa semelle en caoutchouc vulcanisé, comme la Spring Court, et l’appelle Superga, comme le nom de la colline à l’Est de Turin, sa ville.

La Superga est aujourd’hui un classique dans le domaine des baskets en toile, et l’on ne pouvait pas ne pas la citer.

 

La Bensimon de … Bensimon (30€)

Baskets en toile - Bensimon

Bensimon est une marque française, créée en 1980, et initialement réservée à la mode féminine. Très connue pour ses baskets en toile, créée à partir de baskets en toile blanches récupérées dans des bases militaires et simplement teintes de différentes couleurs, Bensimon s’est ensuite mis à la mode masculine.

Si les Bensimon ne sont pas particulièrement jolies, elles restent un gros classique, et leur prix bas permet de les défoncer, ou de transpirer de manière indécente dedans, sans trop de regret.  Une paire de tennis simple et tout-terrain, dans tous les coloris imaginables.

La Chuck Taylor All Star II de Converse (75€)

Baskets en toile - Converse 2

Terminons en beauté avec Converse, la marque emblématique de la basket en toile. Créée en 1908 dans le Massachusetts, et propriété de Nike depuis 2003, Converse produit initialement des bottes avec des semelles en caoutchouc. La Converse All Star, que tout le monde connaît, est le fruit d’un partenariat, en 1917, avec le basketteur éponyme qui en devient le VRP. C’est en 1932, pour le remercier, que Converse ajoute à ses tennis le fameux macaron à l’étoile bleue, avec l’inscription du nom de l’ancien joueur de basket.

Les Chuck Taylor sont un incontournable, et hormis le fait qu’elles sont aux pieds de tout le monde, on ne lui trouvent aucun défaut. Elles sont belles, relativement solides, et pas trop chères. Les versions basses sont tout indiquées pour l’été.

Les bonnes alternatives pour des baskets en toile

 

La Sumac de Lacoste (95€)

 

Lacoste

Tout le monde connaît Lacoste, la marque française (encore) créée en 1933 par André Gillier, et le célèbre tennisman, René Lacoste. Rachetée en 2012 par des Suisses, la marque est particulièrement connue pour son polo L12-12 en coton piqué, mais elle produit également de nombreux autres vêtements et accessoires haut-de-gamme pour hommes et femmes, inspirés du monde sportif.

La Sumac de Lacoste rappelle la célèbre chaussure bateau de Dockside, mais en version toile. Et à l’approche de l’Euro 2016, cette version tricolore permettra de soutenir les Bleus avec classe.

La ERA 59 de Vans (80€)

Vans

Créée en 1966 par des passionnés de glisse, la paire historique, la Vans # 44, fait immédiatement un tabac auprès de la communauté des skateurs, et la marque américaine finit par s’étendre, comme souvent, bien au-delà des skateparks, grâce à des modèles de tennis simples et confortables, inspirés des chaussures d’hôpitaux.

On apprécie la ERA 59 pour ses couleurs sobres, mais estivales, et les détails en cuir qui lui donnent une touche chic.

La Byron Low Twill de Fred Perry (80€)

Fred Perry

Fred Perry, c’est la marque anglaise qui porte le nom d’un tennisman (encore). D’abord réservée à la classe bourgeoise, elle a été adoptée par les mods du nord de l’Angleterre au début des 60’s, qui portaient ses polos boutonnés jusqu’en haut. Ils prennent petit à petit les couleurs des différents clubs de foot, et la marque devient le costume préféré des skinheads. Elle arrive en France dans les 80’s, dépourvue de cette vilaine étiquette.

La Byron Low Twill est une paire de tennis inspirée de la desert boots. On la trouve vraiment chic dans cette couleur beige, et ce tissu sobre, dépourvu de tout détail.

L’Elligton Textile de Clae (89€)

Clae

Clae est une marque américaine relativement jeune, puisqu’elle a vu le jour en 2001. Moins inspirée par le sport que par la vie quotidienne, Clae propose des tennis particulièrement confortables, avec des matériaux de qualité, dans un style à la fois classique et polyvalent.

L’Elligton Textile est sobre et élégante, avec son aspect denim, et sa forme légèrement pointue à l’avant.

Et sinon…des baskets pour l’été

 

La Mexico Delegation d’Asics (100€)

Asics

On sait peu de choses sur la marque Asics, même si on a tous en tête les chaussures de Black Mamba, dans Kill Bill. Asics est une marque japonaise, fondée en 1949, et son nom est l’acronyme d’Anima Sana In Copore Sanon (un esprit sain dans un corps sain). Conçues dans un premier temps pour le baseball, les Asics se sont ensuite attaquées à la course à pied, puis au basket, au volley, etc. Le modèle le plus connu de la marque est l’Onitsuka Tiger.

La Mexico Delegation est une reproduction de la chaussure portée par la délégation japonaise lors de la parade des nations aux JO de 1968. Elle est conçue en cuir suédé, et ses couleurs bleu blanc rouge seront elles-aussi parfaites pour représenter le pays cet été. Elles passent aussi bien avec un bermuda qu’avec un jean quand il fait plus froid, ce qui les rend particulièrement polyvalentes. On notera une légère ressemblance avec les Cortez de Nike.

La Hepner Woven de UGG (130€)

UGG

UGG, c’est la marque australo-américaine qui a récemment chaussé les pieds d’une bonne partie de la gente féminine, pour notre plus grand malheur, avec d’immondes boots en peau de mouton fourrées. Effectivement, en 1978, son créateur débarque en Californie avec ses fameuses bottes en mouton, et est persuadé que cette population de hippies surfeurs les adorera. Et ça paye.

Heureusement, UGG se rachète depuis peu une image auprès des gens normaux, qui ne se baladent pas en pyjama dans la rue, et propose désormais des modèles de chaussures tout à fait portables, et même plutôt sympas. C’est pourquoi on a voulu récompenser cette belle initiative, en citant ce modèle original alternant entre cuir, suède et textile. Vraiment cool.

Commentaires