Best ofLIFESTYLE

Les meilleurs livres d’Hemingway

By 24 janvier 2017 Pas de commentaire

Figure majeure de la Lost Generation, ce groupe d’artistes ayant trouvé refuge à Paris après la Première Guerre mondiale, Ernest Hemingway légua à la postérité plusieurs oeuvres comptant parmi les plus importantes de la littérature américaine. Sa prose si particulière, à la fois minimaliste et évasive, lui valut le Prix Nobel de littérature en 1954. Oui ! c’est certain : Hemingway est l’un des auteurs dont on ne doit pas se passer pour être un homme, un vrai. Voici donc une liste des meilleurs livres d’Hemingway.

6 des meilleurs livres d’Hemingway

Le Vieil Homme et la Mer

Livres d'Hemingway - Le vieil homme et la mer

 

Aucune bibliographie des meilleurs livres d’Hemingway ne serait complète sans évoquer Le Vieil Homme et la Mer, l’un des chefs-d’oeuvre emblématiques de l’auteur américain. Publié en France dès 1952 par Gallimard, ce court roman fut récompensé du prix Pulitzer l’année suivante.

Le roman, se développant sur une structure d’une simplicité cristalline, met en scène deux personnages : Santiago, un vieux pêcheur à l’aube de la mort, et Manolin, son jeune ami. Incapable de ramener la moindre prise depuis près de trois mois, Santiago prend le large dans l’espoir de regagner l’égard des pêcheurs. Après de longues heures de navigation, esseulé dans les eaux profondes des côtes cubaines, Santiago flaire une prise exceptionnelle au bout de sa  ligne. La lutte entre l’homme et la mer s’amorce.

Adapté en 1958 par le réalisateur John Sturges, le  roman doit son succès à l’humanisme tendre qui émane de ses lignes, à la dignité quasi religieuse de Santiago face à son destin, à l’amour désintéressé et gratuit de son jeune ami.

Le commander

Le Soleil se lève aussi

Livres d'Hemingway - Le soleil se leve aussi

 

Tout juste âgé de 26 ans, l’écrivain rencontra son premier succès littéraire. Publié aux États-Unis grâce au concours des éditions Scribner, Le Soleil se lève aussi est rapidement rentré dans le grand panthéon littéraire anglo-saxon.

Roman emblématique de l’entre-deux-guerre et de ses artistes expatriés en Europe, Le Soleil se lève aussi raconte l’histoire de Jake Barnes, un journaliste américain évoluant dans le Paris nocturne des Années Folles. Ancien combattant de la Première Guerre mondiale dont il garde les séquelles – une impuissance qui entrave sa relation avec sa bien-aimée, la très courtisée Lady Ashley – , Jake cherche désespérément ses repères dans l’alcool, le travail et les divertissements. Une thématique qui sonne toujours avec autant de justesse près de cent ans plus tard. La seconde partie du roman reste quant à elle l’une des plus belles odes à la culture espagnole. Les scènes de pêche à la truite et de tauromachie valent particulièrement le détour. Les errances de ce groupe d’amis, pour qui la vie est une fête permanente, sont décrites par Hemingway avec une précision documentaire. L’immersion pour le lecteur n’en est que plus savoureuse.

Le commander

Nouvelles Complètes

Livres d'Hemingway - Nouvelles complètes

 

Impossible de parler des meilleurs livres d’Hemingway sans faire mention de ses nouvelles, qu’il considérait – et que beaucoup considèrent d’ailleurs –  comme l’expression la plus juste de son dessein littéraire. Regroupées en un volume unique après sa mort, elles dévoilent habilement le talent de conteur et la science du langage de l’écrivain américain. Le style, inimitable, y est clair, concis, allusif, selon les préceptes d’écriture édictés par Hemingway lui-même : la théorie de l’Iceberg.  Ne pas tout dire, laisser deviner… Une esthétique minimaliste qui supporte à merveille les thèmes de prédilection de l’écrivain : la pêche, l’Europe, L’homme et son destin.

Le commander

Pour qui sonne le glas

Livres d'Hemingway - Pour qui sonne le glas

 

Voilà bien l’un des romans les plus connus parmi les livres d’Hemingway. Fortement influencé par son expérience de journaliste pendant la guerre civile espagnole, le roman fut publié pour la première fois en 1940 et rencontra un vif succès auprès de ses contemporains. La célèbre adaptation cinématographique mettant en scène Ingrid Bergman et Gary Cooper n’en est que la preuve la plus marquante.

Le roman relate l’histoire tragique de Robert Jordan, un jeune américain enrôlé dans les rangs républicains pour lutter contre la dictature de Franco. À travers son destin particulier, c’est tout un pan de l’histoire qui se dévoile sous nos yeux, rempli d’excès, d’espoirs et de douleurs. Peut-être mieux que n’importe quelle autre oeuvre, Pour qui sonne le glas dépeint avec brio l’Espagne de la Guerre Civile. Face à son destin, l’homme doit s’engager. Et l’amour, toujours, n’est jamais bien loin.

Le commander

L’Adieu aux armes

Livre d'Hemingways - L'adieu aux armes

 

Également inspiré par la propre histoire de l’auteur, L’Adieu aux armes, un récit se déroulant pendant la Première Guerre mondiale, est considéré comme l’une des oeuvres les plus abouties d’Hemingway.

L’amour peut-il exister sur les champs de bataille ? Voici l’étonnante question à laquelle l’écrivain tente de répondre. Engagé en tant que lieutenant-ambulancier de la Croix-Rouge pendant la campagne d’Italie, Frédéric Henry est le témoin horrifié des affres de la guerre. Au milieu des blessés et de la douleur, il fait la connaissance de Catherine, une jeune infirmière. Débute alors entre eux une amourette légère. Elle se transforme rapidement en véritable histoire d’amour. Touché par un tir de mortier, notre héros est transféré à l’hôpital militaire de Milan. Catherine est enceinte. Il doit retourner se battre…

L’Adieu aux armes séduit d’abord par ses descriptions d’un réalisme marquant du champ du bataille, de ses protagonistes noyés dans l’horreur de la destruction de l’homme par l’homme. Au milieu de ce sombre tableau, comme une dissonance dans la psychologie d’un Frédéric passablement misogyne, son amour pour Catherine apparaît comme un avertissement. Au fond, l’homme peut-il réellement  être sauvé de lui-même ?

Le commander

En avoir ou pas

Livres d'Hemingway - En avoir ou pas

 

Peut-être moins connu que certains autres romans d’Hemingway, En avoir ou pas n’en reste néanmoins pas moins l’un des romans les plus réussis de l’écrivain américain. Édité en 1937 par son éditeur historique, Scribner, le roman intrigue de prime abord par son titre énigmatique. À quoi peut-il bien faire référence ? La gloire ? Les femmes ? Les enfants ?

L’histoire met en scène Harry Morgan, un pêcheur qui gagne tant bien que mal son pain en amenant  de riches clients américains à la pêche au gros aux larges des côtes cubaines. Arnaqué par l’un de ses clients, Harry est contraint d’accepter un marché pas net : le transport d’immigrants chinois jusqu’à une île américaine. Les péripéties commencent pour l’ancien pêcheur. Entraîné dans une vie de malfrat, sa vie prend rapidement une autre tournure.

Le commander

 

Commentaires