BANDIES, des basiques sur mesure – Test et avis

Depuis quelques temps, de nouvelles enseignes mettent à l’honneur le “fait soi-même”, et proposent à leurs clients de créer leurs vêtements sur mesure, directement sur internet. C’est le cas de BANDIES, une jeune marque parisienne, qui présente une collection de basiques dans un style très casual. Ils nous ont permis de tester la tenue complète, chino et chemise. Voici notre test & avis.

BANDIES : Le concept

L’idée de BANDIES est en apparence simple : proposer les vêtements classiques du vestiaire masculin, dans un style urbain et contemporain, sur mesure ou au plus près, de bonne qualité, et au bon prix.

Simple en apparence, parce que cela impose à la marque de produire à la commande, d’afficher des délais de livraison un peu longs, et, forcément, un coût plus élevé que dans le prêt-à-porter classique.

Voyons maintenant comment se déroule le processus créatif, de la personnalisation sur internet à la réception de la commande.

La conception du produit

 

Une liste complète de basiques et de tailles

Une fois sur le site BANDIES, comme sur n’importe quel autre site de prêt-à-porter, la première chose à faire est de choisir son produit. La marque propose chemises, polos, T-shirts, pantalons, shorts, et même, côté accessoires, des ceintures tressées ou en cuir.

Pour une chemise par exemple, tu choisis d’abord le modèle qui te plaît, puis le type de col (boutonné, classique, ou officier), une coupe droite ou ajustée, et ta taille, du XS au 4XL… Il y en a donc pour tout le monde, d’autant que BANDIES permet aux plus pointilleux d’entre nous d’aller encore plus loin en ajustant au plus près toutes les mesures du vêtement.

Du vrai sur-mesure

Quand on achète ses vêtements sur BANDIES, c’est surtout parce que l’on veut des vêtements adaptés au mieux à sa morphologie. Du coup, j’ai naturellement choisi de confectionner ma chemise et mon chino en indiquant moi-même mes propres mensurations.

Pour la base, je suis donc parti sur la chemise BlueOxfordShirt001, ajustée, avec un col boutonné, et sur un chino AllSeasonChino001 ajusté, couleur anthracite.

Sur la chemise, j’ai sélectionné la taille M, qui est habituellement ma taille de chemises, puis j’ai cliqué sur “Ajuster la taille”, pour arriver sur la page de personnalisation, où il s’agit “simplement” de faire coulisser un curseur sur une échelle de tailles, pour chaque élément de la chemise, afin de parvenir à une chemise conforme à ses mesures exactes.

Pour chaque partie de la chemise, un petit GIF, à gauche de la page, t’indique comment prendre la mesure. Sors de ton placard une chemise qui est déjà bien à ta taille, arme-toi d’un mètre, et mesure chaque élément en suivant les indications. Ca demande un peu de temps quand on n’a pas l’habitude, mais il suffit normalement de ne le faire qu’une seule fois.

Même concept pour le pantalon, évidement.

On voit ici l’ensemble des éléments dont la mesure peut être personnalisée, avec, pour chacun d’entre eux, une illustration et une méthodo de mesure, à partir d’un vêtement de ton placard déjà à ta taille.

C’est là que ça devient un peu compliqué. En effet, en choisissant, de base, une taille M pour la chemise, je tombe sur des échelles, pour chaque élément de la chemise, allant d’un minimum à un maximum. Or, si j’ai pu sélectionner tranquillement ma taille réelle pour l’encolure, et l’épaule, bah une fois sur la poitrine, ça coinçait, puisque je mesurais sur une précédente chemise une taille de poitrine de 52cm, alors que l’échelle de BANDIES ne me permettait pas d’aller sous les 54cm.

Ce fut encore plus étrange pour le pantalon, où il y avait parfois des écarts très importants entre le minimum que je pouvais sélectionner et la mesure que j’avais prise, notamment au niveau des cuisses, laissant imaginer un produit final complètement difforme.

A gauche, les échelles de chemise en taille M, avec la poitrine et la taille qui coincent ; et à gauche, les échelles en taille S, avec l’encolure limite limite.

Ca m’a un peu fait douter de mes mesures, mais j’ai finalement trouvé l’astuce, en sélectionnant une taille différente de la mienne, à savoir, du S plutôt que du M pour la chemise, et sur un pantalon en 46 (alors que ma taille habituelle est plus élevée). Pour la chemise, par exemple, je ne pouvais pas mettre la taille de ma poitrine en choisissant du M, alors qu’en S, la taille de mon col passe de justesse. Mais au final, je m’en suis sorti comme ça.

L’idée est vraiment de prendre en main le site et de faire des essais différents sur les tailles pour être sûr de tomber sur la taille idéale. C’est plus compliqué que pour du prêt-à-porter classique, mais ça vaut le coup de prendre le temps de le faire, on va le voir…

Le résultat

 

Le délai de livraison

Forcément, quand le vêtement est produit à la commande, et sur mesure, la confection et la livraison prennent un peu de temps. C’est la garantie que c’est bien fait sur demande et non pas du faux sur-mesure. Le site affiche un délai d’expédition de 3 à 4 semaines, auxquels il faut donc rajouter les quelques jours entre l’expédition et la livraison. Il faut savoir que le sur-mesure ne s’adresse pas aux plus pressés.

Le rendu final

Pour être franc, comme j’avais mis pas mal de temps à prendre mes mesures, et à bidouiller entre les tailles de base pour que les tailles que j’avais mesurées entrent dans les échelles proposées, j’avais un peu peur du résultat.

Et bien, au final, les vêtements que j’ai reçus sont bien coupés. Ouf de soulagement. Tu peux donc avoir confiance en tes mesures sans t’inquiéter, la confection est faite dans les règles de l’art.

La chemise est particulièrement bien coupée. Je trouve en revanche le pantalon un peu large au niveau des hanches (j’avais rajouté 1 ou 2cm en plus, au cas où).

Du coup, plus de peur que de mal, et je suis très content du résultat. Je pense que l’interface gagnerait à être un peu modifiée, parce que devoir indiquer une taille de base anormale pour pouvoir sélectionner ses vraies tailles, ça ne doit pas encourager certains clients potentiels à aller au bout de la commande, alors qu’en réalité, il est possible de se fier aux mesures que l’on a prises soi-même, et qui sont tout à fait respectées par BANDIES lors de la confection du vêtement.

Je pense qu’il serait préférable de ne pas obliger ceux qui veulent indiquer précisément leurs mensurations à choisir une taille de base (S, M, L, etc.) avec des échelles limitées en minimum et maximum.

Pour la qualité, c’est effectivement de très bonne facture, et le pantalon présente plein de détails très sympas (surtout situés à l’intérieur, mais sympas quand même). Que ce soit pour la chemise ou le pantalon, le tissu est épais, et les coutures ont l’air solide. La durée de vie des vêtements devraient être assez longue.

1 problème / 3 solutions

Comme tout achat de vêtement en ligne, il y a une marge d’erreur sur le choix de la taille, d’autant plus lorsque l’on n’a pas l’habitude de prendre soi-même ses mesures. S’il y a un soucis avec ta commande, tu n’as qu’à contacter BANDIES qui t’indiquera comment retourner tes vêtements, et qui te proposera de les modifier, de les refaire, ou de simplement les reprendre selon ton choix. De quoi te rassurer et te permettre de passer ta première commande sans trop d’inquiétudes.

Le prix

La chemise que j’ai choisie coûte 145€, et le chino, 185€, ce qui s’éloigne des prix Asos. En revanche, les produits sont de qualité, et permettent à ceux qui ne trouvent pas de vêtements adaptés à leur morphologie de moduler eux-mêmes les coupes de leurs vêtements (j’ai moi-même un cou assez large qui m’empêche de fermer mes chemises jusqu’en haut, sauf à prendre une taille trop grande, ce qui ne me pose plus de problème avec ma chemise BANDIES puisqu’il m’aura suffit de rajouter 1 ou 2 cm par rapport à mes autres chemises).

JE COMMANDE CHEZ BANDIES

Commentaires