Protection RFID - Technique anti-RFID

Guide pratique sur la protection RFID

Qu’on le veuille ou non, on nous a imposé des systèmes RFID dans nos cartes bancaires et pièces d’identité mais aussi des moyens de protection RFID et système anti-RFID pour se prémunir des arnaques et escroqueries. Pas simple de s’y retrouver dans tout un jargon technique. Chez Kool Stuff, on a décidé d’écrire un guide pratique et ainsi répondre à des questions récurrentes. Notamment savoir ce qu’est le RFID et comment se protéger des risques liés à cette technologie.

A propos du RFID

On l’a déjà évoqué dans notre article sur le RFID mais on va en redonner la définition. On évoque également comment savoir si on est équipé. Enfin on parlera des fraudes RFID.

Qu’est-ce que le RFID ?

RFID est l’acronyme de Radio Frequency IDentification traduisible en français par  “identification par radiofréquence“. Le RFID est une technologie qui permet à presque n’importe quel objet d’être identifié sans fil à l’aide de données transmises par ondes radio.

Comment savoir si on utilise du matériel RFID ?

On en parle vraiment pour le principe. En effet, il est bien souvent évident de savoir si une carte est équipée ou non d’un système d’identification par radiofréquence.

Protection RFID - Carte Bancaire

Pour les cartes de paiement un icone symbolisant des ondes est présente indiquant donc la possibilité de payer sans contact.

Protection RFID - Passeport

Pour les passeports, un icone rectangulaire signifie qu’il est biométrique ou électronique. Les informations sont alors stockées dans une puce RFID au sein du passeport.

Qu’est-ce que la fraude RFID ?

La fraude RFID se produit lorsque quelqu’un utilise un scanner pour lire et dupliquer les informations personnelles de l’équipement RFID à l’insu du propriétaire. C’est assez rare mais cela peut arriver. L’utilisation illégale des données obtenues lors de ces escroqueries pourrait notamment entraîner des fraudes à la carte de crédit voire même des vols d’identité.

Sans céder à la panique générale, autant se prémunir tout du moins des risques grâce à 3 techniques simples. Le risque que cela arrive est faible mais il suffit que l’on en soit victime pour que cela soit pénible à gérer.

Protection RFID : 3 techniques anti-RFID

Pour protéger ses cartes bancaires, il existe principalement 3 façons de le faire sans pour autant que cela ne devienne contraignant. Il est tout d’abord possible de refuser ou de bloquer le paiement sans contact, on peut recourir à des étuis anti-RFID ou passer à l’étape suivante en commandant carrément un portefeuille anti-RFID.

Bloquer le paiement sans contact

Les banques le proposent de plus en plus notamment pour augmenter le nombre de transactions via leurs moyens de paiement et donc augmenter leurs commissions. Néanmoins il faut savoir :

  • qu’il est notamment possible de refuser un carte de paiement sans contact et de se limiter à une carte classique avec un code à composer.
  • qu’il est aussi possible de bloquer l’option de paiement sans contact de sa carte dans son espace client.

Pour les modalités, on vous invite tout d’abord à voir directement avec votre banque.

C’est une solution simple mais aussi gratuite à mettre en place. Le seule inconvénient étant que l’on se prive alors du paiement sans contact. Si payer sans faire votre code est une nécessité alors 2 autres solutions existent pour votre bien-être.

Les étuis anti-RFID

 Les étuis anti-RFID sont une solution à la fois simple mais aussi abordable.

  • Simple : un étui permet de protéger ses cartes sans contact mais sans changer son portefeuille.
  • Abordable : les étuis sont peu chers et se trouvent aussi facilement sur les internets.

La dernière solution sans doute plus viable à long-terme reste les portefeuilles anti-RFID.

Les portefeuilles anti-RFID

Les maroquineries et fabricants de portefeuilles sont de plus en plus nombreux à en proposer. En effet, les portefeuilles anti-RFID sont devenus une préoccupation des consommateurs.

Tout comme pour les étuis, un matériau conçu pour bloquer les signaux RFID est ainsi inclus dans la doublure du portefeuille. Impossible alors de se connecter à vos cartes ou votre passeport lorsqu’ils sont enveloppés à l’intérieur. Un lecteur RFID ne pourra donc pas lire leurs informations. On en parlait déjà dans notre article sur comment choisir son portefeuille.

Conclusion sur la protection RFID

Démocratisée finalement que très récemment, la technologie d’identification par radiofréquence amène de nouveaux usages et des nouveaux réflexes à adopter dans le choix de ses accessoires. Que ce soit à travers ses moyens de paiement qui évoluent ou dans le choix de son portefeuille. L’idée est toujours de savoir ce qu’est le paiement sans contact, et, ainsi connaitre les meilleurs moyens de protection RFID.